Un jour végé par semaine?

Journée végétarisme.

Un jour végé par semaine?

Contenu

Le 1er octobre, c’est la journée mondiale du végétarisme. Nous vous donnons 3 bonnes raisons de devenir végétarien (au moins) une fois semaine !

1. Pour la planète :

  • La surconsommation de viande pousse les industries à avoir recours à la déforestation. Des forêts entières sont rasées afin de permettre la création d’immenses espaces de culture et/ou d’élevage. La déforestation menace la biodiversité, les espèces, mais aussi la stabilité des sols, ce qui peut mener à d’importants glissements de terrain. De plus, les arbres et plantes retiennent le CO2, une fois ceux-ci coupés, le CO2 n’est plus contenu et est rejeté dans l’air. La déforestation participe donc activement au réchauffement climatique.
  • La surpêche est également une des conséquences de la surconsommation de poisson au niveau mondial. Cette activité déséquilibre l’écosystème marin et perturbe la vie de nombreuses espèces, qui sur le long terme seront menées à disparaitre.
  • De plus, saviez-vous que pour produire 1 kg de bœuf, il faut 15 000 litres d’eau, tandis que pour produire 1 kg de blé, cela n’en demande que 800 ?

2. Pour la santé :

La consommation de viande en trop grande quantité possède des effets néfastes sur le bon fonctionnement du corps. En effet, elle est la cause de nombreux problèmes cardiovasculaires, de diabètes, d’hypertension, etc. Et elle pourrait même être à l’origine de certains cancers.

3. Pour les animaux :

Dans la société actuelle, la viande fait à tel point partie des repas qu’on en a oublié ce qu’il y avait réellement derrière les tranches de jambon dans nos tartines. La viande a été réduite au produit en tant que tel et nous nous sommes distanciés de plus en plus de son origine. Les animaux tels que la vache, le cochon, la poule, ont été réduits à un seul rôle : nourrir l’humain. La surconsommation de viande incite à une surproduction, qui ne tient plus compte du bien-être animal. Si la consommation de viande diminue, cela permettra donc de revenir à des élevages plus en accords avec des valeurs respectueuses de tous les êtres vivants. En d’autres termes, en diminuant votre consommation de viande, vous préservez la planète et tous ses habitants, vous y compris. Et puis, manger végé, ça fait plaisir aux papilles, on fait des économies et toutes ces couleurs, c’est tellement joli !

Plus de news

30/01/2023
Clémence, 22 ans, et Grace, 21 ans, étudiantes en Master à la Louvain School of Management, tout sourire, à l’aéroport de Zaventem. Dans quelques instants, elles s’envoleront au… +
19/01/2023
Lauréate en 2022 du Fonds Prince Albert, géré par la Fondation Roi Baudouin, Madeline Saadeh va travailler un an pour développer le nouveau bureau de Louvain Coopération à… +
10/01/2023
À un mois de la fermeture des candidatures pour le Fonds Solidaire, Emilie nous fait un retour d'expérience de son projet qui a été financé l'année dernière. LC : Peux-tu nous… +
16/12/2022
Carte blanche, par Juliette Delvaux Passé, présent, futur. De tout temps, l’appropriation coloniale s’impose au sein des relations économiques et politiques mondiales. La… +
14/12/2022
Grande nouvelle! Nous venons de remporter un important appel à projets de l’Union Européenne qui va nous permettre d’œuvrer en faveur de l’environnement et de la biodiversité au… +
06/12/2022
ONGs, bailleurs et étudiants se sont réunis le vendredi 2 décembre pour le premier séminaire organisé par le réseau belge pour la résilience socio-écologique, SECORES, dont… +