« L’entrepreneuriat local est un moteur pour plus d’opportunités »

Luc Bonte.

« L’entrepreneuriat local est un moteur pour plus d’opportunités »

Résaux sociaux
Contenu

L’asbl Entrepreneurs pour Entrepreneurs (OVO) est un allié inestimable pour Louvain Coopération. Son président, Luc Bonte, revient sur le partenariat qui nous unit autour de l’entrepreneuriat depuis de nombreuses années.

Comment décririez-vous l’objectif de OVO ?

Nous voyons l’entrepreneuriat local comme un moteur pour plus d’opportunités. Pour façonner cela, nous sélectionnons, guidons, finançons et suivons des entrepreneurs et des projets africains pour les soutenir dans l’atteinte leurs objectifs. En outre, nous construisons activement un réseau international de partenaires, d’experts et d’organisations qui poursuivent ce même objectif. Nous nous considérons comme une organisation de mise en réseau indépendante avec un esprit d’entreprise.

Vous êtes partenaire de Louvain Coopération depuis presque 15 ans, quels sont les avantages de travailler avec une ONG ?

Les ONG comme Louvain Coopération ont beaucoup d’expérience et de connaissances du terrain, et sont le partenaire par excellence pour échanger des idées et apprendre les uns des autres. De cette façon, nous avons donné une nouvelle dynamique au dialogue entre le monde des affaires, les entrepreneurs et les ONG.

Et avec Louvain Coopération en particulier ?

Louvain Coopération est une ONG très professionnelle et motivée, ouverte d’esprit, qui a gagné le respect de nombreux partenaires extérieurs. L‘un de nos partenaires leur a d’ailleurs confié la responsabilité de penser et d’initier un projet autour de la prise en charge psychosociale des enfants en situation de rue à Kinshasa.

Et quelle est, selon vous, la valeur ajoutée pour une ONG de rejoindre une organisation comme OVO ?

Mutatis mutandis, la valeur ajoutée est qu’une ONG apprend à mieux connaître le secteur privé et que, grâce à la pollinisation croisée, de nouvelles connaissances peuvent émerger. Par exemple, un de nos partenaires académiques a expliqué le « business model canevas », un outil de planification stratégique pour illustrer et développer des business plans, aux employés des ONG qui nous sont affiliées. Bien sûr, ce n’est pas tout : en travaillant ensemble au sein d’OVO, de nouvelles idées peuvent émerger, des expériences peuvent être réalisées, nous pouvons créer et être un laboratoire afin d’essayer de nouvelles choses.

Comment OVO définit-il le concept de partenariat ?

Un partenariat est une forme particulière de coopération entre des partenaires de secteurs différents. Les partenaires partagent les risques, apportent des ressources telles que l’argent, les connaissances, les réseaux, l’expérience... Aujourd’hui, nous ne nous limitons plus aux partenariats entre les entrepreneurs et les ONG : nous avons également conclu des partenariats avec des décideurs politiques, des universités, des organisations de jeunesse... dans la conviction que nous sommes plus forts ensemble dans notre quête d’un monde meilleur.

Comment percevez-vous l’avenir d’OVO ?

Une reconnaissance importante de notre travail a été le " European Business Award for the Environment ", décerné à OVO par la Commission européenne en 2021. OVO est en évolution permanente. Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles idées, initiatives, partenariat , méthodes de travail pour réaliser notre mission. Il est nécessaire de rassembler les gens, les organisations et les ressources matérielles suffisantes sous forme de dons, de prêts et d’investissements pour soutenir l’entrepreneuriat en Afrique et sur d’autres continents.

Comment voyez-vous évoluer la relation entre OVO et LC ou d’autres ONG ?

Nous croyons fermement en notre mission, et pour la réaliser, nous devons penser à long terme. C’est probablement une histoire sans fin, la route est longue et beaucoup de choses peuvent arriver. J’espère que, grâce au respect mutuel, à la volonté d’acquérir de nouvelles connaissances, au partage d’expériences, au travail commun, à l’ouverture d’esprit… nous pourrons parcourir ce chemin ensemble. Et comme l’a dit un jour Vaclav Havel, "L’espoir n’est pas la conviction qu’une chose aura une issue favorable, mais la certitude que cette chose a un sens, quoi qu’il advienne". Cette citation illustre parfaitement l’importance de l’espoir et de la persévérance, et la conviction que ce que nous faisons est la bonne chose à faire.

Cet article fait partie de notre journal Devlop'. Pour lire le journal : https://www.louvaincooperation.org/sites/default/files/2023-02/Devlop_N16_BDF.pdf

Plus de news

Femme au Bénin
20/02/2024
Chaque jour, dans le monde, 830 femmes meurent pendant leur grossesse ou leur accouchement. Au Bénin, un pays marqué par l'un des taux de mortalité maternelle les plus élevés au… +
YOCO
13/02/2024
Nos deux cyclistes, Yonas et Corentin, poursuivent toujours leur voyage vers l'Est. Nous les avions laissés en Iran, où ils avaient décidé de se séparer temporairement.… +
Escape game
13/02/2024
En ce mois de février un tout nouvel escape game va s’installer à Louvain-la-Neuve. L’objectif ? Résoudre les énigmes dispersées dans la ville dans un laps de temps limité pour… +
Yoco.
29/01/2024
Nous avions laissé Yonas et Corentin à la frontière géorgienne, il y a un mois et demi. Découvrons ce qui est arrivé depuis lors à nos deux bikers engagés. Voilà maintenant un… +
Yonas et Corentin
20/12/2023
Yonas et Corentin, nos deux cyclistes engagés, continuent leur périple vers l’Est. Nous les avions quittés en Serbie. On vous raconte la suite de leurs aventures ! Voilà… +
Florent.
21/11/2023
Florent Lowet, jeune bioingénieur, vient de rejoindre notre équipe burundaise en tant qu’Expert Junior Enabel pour travailler sur la promotion de l'agroécologie et la… +