Restauration des forêts au Sud-Kivu

Agroforesterie.

Restauration des forêts au Sud-Kivu

Résaux sociaux
Contenu

Louvain Coopération mène de plus en plus de projets visant la sauvegarde de l'environnement et l'amélioration du quotidien des populations qui en dépendent.

Au Sud-Kivu, nous prenons notamment part à un vaste projet de Restauration et gestion durable des écosystèmes agricoles montagneux, initié par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). Ce programme se déploie sur les territoires de Kabare et Walungu, dans les environs du Parc National de Kahuzi Biega. Il a pour objectif l’amélioration des opportunités de développement de la République démocratique du Congo à travers l’exploitation durable des ressources naturelles, ainsi que la reforestation et la gestion durable et communautaire de ces ressources.

Durant ces dernières décennies, la déforestation en RDC s’est considérablement accrue, passant de 0,17% par an entre 1990 et 2000 à 0,52% entre 2010 et 2014 (FAO, 2017). « Il n’y a pas de pluie sans forêt or, toutes les forêts sont en voie de disparition ici au Sud-Kivu. La province est classée sixième du pays en termes de déforestation et de dégradation, avec 16.500 hectares par an », explique Olivier Matumaini, notre Chef de projets SAD (Systèmes Alimentaires Durables) en RDC. « Les gens souffrent de la crise économique et l’exploitation, parfois de manière illégale, des ressources forestières ligneuses (bois et charbon de bois) et non ligneuses, est devenue une source de revenus pour certains ménages. Aujourd’hui, le parc fait partie des rares espaces écosystémiques relativement préservés par la déforestation. Nous pensons ici que sa présence contribue au peu de pluies dont nous continuons encore à bénéficier. Le Parc National de Kahuzi Biega est un écosystème important à protéger, il présente des caractéristiques rares en termes de biodiversité. »

D'autres activités économiques

Le rôle de Louvain Coopération au sein de ce projet est de développer, avec les populations riveraines du parc, des activités économiques alternatives rentables favorisant la restauration des forêts et paysages, et qui peuvent remplacer les revenus qu’ils tirent de l’exploitation du bois. 70 projets portés par des micro-entreprises dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’artisanat ou encore de l’agroforesterie ont été sélectionnés. Les participants sont déjà formés, et ils seront financés et suivis techniquement dans mise en œuvre de leur activité économique. Sur le moyen terme, ces microprojets participeront aussi à la restauration du milieu via la reforestation, la protection des espaces reboisés, l’amélioration des revenus des communautés ou l’utilisation de techniques agroécologiques.

Vous souhaitez soutenir ce type de projets?
Faites un don à Louvain Coopération ou informez-vous

De tout coeur, Merci!

Plus de news

01/12/2022
Les dynamiques partenariales étaient au cœur de la journée d'étude co-organisée par Echos Communication, la Haute Ecole Léonard de Vinci et Louvain Coopération. Académiques,… +
22/11/2022
Les forêts de Mangroves ont été ravagées pendant de longues années. Elles continuent de l’être mais de nombreux programmes de reboisement et de préservation voient le jour.… +
17/11/2022
Dans ce message adressé à tout le personnel de l'UCLouvain, Vincent Blondel, Recteur de l'université, appelle à soutenir notre projet de sauvegarde des mangroves à Madagascar, à… +
16/11/2022
Un semaine après après l'ouverture de l'appel à projets Fonds Solidaire, Claudine nous fait un retour d'expérience de son projet qui a été financé l'année dernière. Claudine… +
08/11/2022
Du 10 novembre 2022 au 10 février 2023 s’ouvre l’appel à projets Fonds Solidaire. Le Fonds Solidaire a pour objectif de mettre la solidarité à portée des étudiant·es. Les… +
05/11/2022
Madagascar et l’Union Européenne se sont entendus sur un nouvel accord de pêche. Les deux parties ont réussi à trouver un compromis après plusieurs années d’âpres négociations.… +