Cambodge : les producteurs vulnérables face aux pluies

Les inondations ont détruit les récoltes

Cambodge : les producteurs vulnérables face aux pluies

Résaux sociaux
Contenu

Au Cambodge, l’impact du changement climatique sur l’agriculture est inquiétant et rend les producteurs très vulnérables. Dans cette région du monde, par endroits, les inondations ont détruit jusqu’à 75% des récoltes de riz, l’an dernier.

Si la Belgique n’a pas été épargnée par les ravages des inondations, depuis plusieurs années, le Cambodge subit aussi les conséquences du changement climatique au prix fort. En octobre 2020, 14 provinces du pays ont été touchées par ce qui a été qualifié des « pires inondations depuis 70 ans » par le Premier ministre cambodgien, Hun Sen. Parmi les régions touchées, Kampong Thom, l’une des provinces dans lesquelles Louvain Coopération opère, où rien n’a pu être fait contre le déluge. Les maisons, les infrastructures scolaires, routières, sanitaires mais aussi les terres agricoles ont été inondées.

Nath Khin est rizicultrice et habite dans la province. Elle se souvient de cet épisode douloureux : « Toutes les familles ici ont été victimes des inondations. C’était de pire en pire, jour après jour. J’ai dû faire face à de grosses difficultés, car avec la perte de rendement, nous n’avions plus les moyens d’acheter de la nourriture en suffisance ni d’envoyer les enfants à l’école. En tant que rizicultrice, j’ai moi-même dû acheter du riz car nous n’étions plus capables d’en produire. »

Les inondations au Cambodge

Un soutien logistique

Mlup Baitong est un partenaire local de notre ONG et travaille depuis plusieurs années pour sensibiliser et former à l’agriculture durable. Une démarche dans laquelle nous favorisons notamment la diversification des cultures. Cette manière de faire permet entre autres aux agriculteurs de rebondir en cas de mauvaise récolte. Suite aux crues, sur le terrain, Mlup Baitong a évalué la situation et a mesuré l’ampleur les dégâts causés par ces inondations. Dans un premier temps, l’association a ainsi décidé de soutenir les agriculteurs les plus impactés en leur fournissant un support matériel, tel que des graines de riz et de légumes, de nouveaux poulets et des outils nécessaires à la production de légumes.

Un besoin urgent est nécessaire

Si Louvain Coopération et ses partenaires ont répondu aux besoins de quelques familles, les inondations ont affecté 400.000 personnes dans tout le pays l’an dernier. Un besoin urgent de moyens est donc nécessaire face au risque très élevé d’inondation cette année encore. Par ailleurs, inutile de rappeler à quel point le contexte sanitaire toujours très difficile dans le pays et les restrictions qu’il engendre rend le quotidien de ces familles d’autant plus compliqué.

Soutenez les agriculteurs à se protéger des inondations imminentes.

 



 

Plus de news

Madame MM
18/06/2024
À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, il est crucial de souligner que cette forme de violence est souvent… +
banner
18/06/2024
Avec son ONG, Louvain Coopération, l’université œuvre aux côtés des enfants et jeunes de la rue à Kinshasa. En tant que membre du personnel de l’UCLouvain, vous pouvez soutenir… +
Yonas et Corentin sont arrivés au Cambodge!
04/06/2024
Les deux aventuriers ont fini leur séjour au Vietnam et ont traversé le Laos. Ils ont ensuite atteint le Cambodge où ils ont visité les projets de Louvain Coopération. Ils… +
Esther informe les jeunes femmes sur la sexualité
03/06/2024
Au Bénin, Louvain Coopération se dresse en bouclier pour défendre la santé des femmes, indépendamment de leurs moyens financiers. Au niveau local, nous accompagnons les mutuelles… +
feministival
08/05/2024
Louvain Coopération accorde une grande importance à la promotion des compétences et des droits des femmes dans ses projets internationaux. Cette attention soutenue envers les… +
droits des femmes
07/05/2024
Dans le monde, près d'une femme sur trois est victime de violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie (OMS). Elles sont encore bien plus nombreuses à subir des violences… +