Des pisciculteurs congolais soutenus par le Fonds Solidaire

Photo
Des pisciculteurs congolais soutenus par le Fonds Solidaire

Des pisciculteurs congolais soutenus par le Fonds Solidaire

Contenu

Au Sud-Kivu, la nouvelle association Mkaaji Mpya accompagne les pisciculteurs familiaux dans le territoire de Kalehe pour lutter contre l’insécurité alimentaire criante dans la région. Depuis quelques semaines, elle reçoit le soutien du Fonds Solidaire.

L’année 2020 a été mouvementée pour tout le monde, et les projets des Étudiants Solidaires n’ont pas été épargnés : la plupart ont été reportés ou annulés. Seul un projet a pu se concrétiser : celui soumis par le docteur Hugo Kiyambu (Étudiant Solidaire) et exécuté par l’asbl Mkaaji Mpya. Cette association congolaise promeut l’agriculture et l’élevage familial et accompagne les paysans pour relever des défis agricoles. Grâce au soutien du Fonds Solidaire de Louvain Coopération, l’asbl veut encourager et organiser la pisciculture dans le village de Tchofi, dans la province du Sud-Kivu. L’objectif est de relever la chaine de valeur aquacole. Pour cela, Mkaaji Mpya réhabilite des étangs piscicoles abandonnés, organise des formations pour les pisciculteurs communautaires et produit des alevins d’espèces améliorées et reproductifs à cycle court.

John Mweze est un jeune entrepreneur dans la pisciculture. Il ne cache pas son enthousiasme : « Je suis tellement ravi et j’encourage Mkaaji Mpya et ses partenaires à renforcer cette initiative afin que d’autres jeunes puissent être attirés par l’agriculture et l’élevage. Moi j’ai du mal à démarrer mon projet de pisciculture, j’utilise des alevins que je trouve dans le Lac Kivu. Ces poissons ne grossissent pas suffisamment quand on les alimente. Je ne connais pas leurs origines précises. Avec le poisson tilapia du Nil de Mkaaji Mpya nous espérons booster nos activités. »

Améliorer l’alimentation des ménages et favoriser une consommation locale

L’administrateur de Kalehe, Pascal Masikilizano Cimana, a assisté à une formation dispensée par l’association. Il est convaincu que ce projet va améliorer l’alimentation des ménages et réduira l’insécurité alimentaire. En effet, ces activités permettront d’augmenter la consommation locale de denrées alimentaires et réduiront ainsi la dépendance des poissons importés des pays des Grands Lacs et d’Asie.

Selon Pépé Kamera, coordonnateur de Mkaaji Mpya, le projet accompagnera 34 pisciculteurs déjà bien identifiés. Ces personnes bénéficieront directement des alevins améliorés. Indirectement, 330 autres pisciculteurs bénéficieront de ces alevins grâce à leur cycle de reproduction court.

Depuis le 20 octobre, l’appel à projets pour le Fonds Solidaire est ouvert. Vous souhaitez, vous aussi, recevoir un soutien pour votre projet ? C’est par ici.